Chirurgie réparatriceLes différents types de nez | Chez la femme

Généralités :
On ne va traiter ici que les déformations génétiques rencontrées habituellement non pas dans la vie quotidienne mais au cours d’une consultation de chirurgie esthétique, un lieu qui concentre les demandes et qui permet mieux de cerner ce qui motive les désirs de changement.

Le volume :
C’est en général le premier sujet de consultation pour une rhinoplastie esthétique. Docteur, je n’aime pas mon nez, il est trop grand, trop gros, trop large, avec la pointe du nez trop épaisse. C’est la plupart des causes de consultations.

Que la pointe du nez soit trop ronde, en forme de bulbe, avec une fossette dans son centre, avec des narines trop épaisses, de toute façon la demande est la même « mon nez est trop gros ». Il est donc inutile de préciser comme le font les chirurgiens entre eux pour détailler les différents types de formes de la pointe du nez par exemple, d’aller trop dans les détails. Le nez est trop gros, et l’on souhaite qu’il se voie moins, qu’il soit plus discret au niveau du visage.

De même au niveau de la largeur du nez dans son ensemble ou dans sa partie haute, la question est : "docteur, je souhaite avoir un nez plus mince". Voilà pour l’aspect de face.

De profil, chez la femme, le plus souvent la demande correspond à une bosse sur le nez, qui, de concave ou légèrement incurvée pendant l’enfance, est passé après l’adolescence à une forme inversée, avec une bosse, qui peut rendre à l’ensemble du nez de profil un aspect plongeant. Là encore c’est cette bosse de profil qui donne au nez son aspect un peu conséquent et c’est la disparition de cette bosse qui est souhaitée, et qui inconsciemment fait penser que l’on va, si on la retire, retrouver le nez «qu’on avait avant».

En réalité c’est cette demande qui est la plus fréquente et qui correspond à une réduction du volume du nez dans son ensemble.

La rhinoplastie esthétique est en général une rhinoplastie de réduction, c'est-à-dire qui diminue le plus souvent le volume du nez dans son ensemble, aussi bien dans son aspect de face que dans son aspect de profil.

La forme :
Il y a bien sûr des variantes: nez trop pointu, asymétriques avec de trop grandes narines, ou bien encore dans certaines ethnies en particulier extrême orientales un nez qui manque de volume. Mais c’est une demande d’augmentation qui est beaucoup moins fréquente en Europe qu’en Extrême-Orient : Il est classique de dire que les japonaises ou les chinoises souhaitent plutôt une augmentation de volume de la racine du nez qui leur paraît trop petit, mais en réalité cette demande est liée à un aspect très particulier de l’angle interne des paupières dans ces régions, qui donne l’impression que les yeux sont un peu trop écartés. En fait cet aspect est lié à l’association d’une racine du nez un peu effacée, très peu marquée, et l’angle interne des paupières qui est moins aigu que chez «les européens».

Quoi qu’il en soit l’augmentation de volume du nez se fait aussi, mais cette demande est beaucoup moins fréquente en ce qui concerne les rhinoplasties primaires. Nous verrons dans un autre chapitre très différent qu’au contraire, dans les rhinoplasties dites secondaires, que l’on devrait voir de nos jours de moins en moins souvent, parce qu’elles sont dues à des résultats imparfaits, des augmentations du volume sont souvent nécessaires et font alors appels à des petites greffes de cartilage. Mais ces cas sont très différents.

La rhinoplastie
Réparatrice
Esthétique
Psychologique
  » L'âge
  » Les conséquences
  » Le vieillissement
  » L'opération à refaire
Combien ça coûte
Différents types de nez
Introduction
Chez la femme
  » Les exemples
Chez l'homme
  » Les exemples
La consultation
Je veux refaire mon nez
Première consultation
Deuxième consultation
Consultation d'anesthésie
Lieu où vous serez opéré
Les suites opératoires
Les suites opératoires
La forme du nez
Les déviations résiduelles
Les irrégularités
Informations
Questions fréquentes
Glossaire
Plan du site
Plan d'accès
Nous joindre